Where We Are

La région

La région connue au Guatemala sous le nom de «El valle del Polochic» (vallée du Polochic) se trouve au sud-est de l’Alta Verapaz, à la frontière avec le département Izabal. La rivière Polochic, se répand à travers 5 municipalités, Tamahu, Tucuru, La Tinta et El Estor où environ 95% des habitants sont des Q’eqchi indigènes. La vallée se trouve dans un climat subtropical et a des sols riches dans ses basses terres où prospèrent les cultures de riz, de canne à sucre et de palme. Dans les régions de haute montagne, la cardamone et l’une des meilleures récoltes de café au monde peuvent être trouvées.

 

Malgré la richesse de ses ressources naturelles, la région reste l’une des régions les moins développées du Guatemala. Selon son IDH (2009), la région peut être comparée aux niveaux de développement de l’Afrique subsaharienne. Les faibles niveaux d’éducation qui atteignent à peine la 6e année (école primaire), l’accessibilité à la santé extrêmement faible et les revenus inégaux sont encore largement caractéristiques de la région, même si de grandes améliorations sont en cours.

volcano
river
sunset
river2
nueva mercedes
fields

Histoire

La région, en particulier la vallée, n’était pas densément peuplée avant les années 1950 en raison d’un risque élevé de paludisme. Les premiers efforts pour s’installer dans la vallée sont venus de la United Fruit Company (UFC) mais n’ont pas réussi à réussir en raison des taux élevés de maladie. Peu de temps après, les agriculteurs achetèrent des terres à l’État et s’y installèrent lentement. Même si la région a connu une histoire plutôt paisible, il y a des chapitres sombres durant la guerre civile guatémaltèque (1960-1996) où plusieurs rapports indiquent l’existence de massacres menés par l’armée. dans la vallée.

Aujourd’hui, les flambées du paludisme ont été considérablement réduites, la région jouit d’une atmosphère assez paisible et les populations (malgré leur faible niveau de développement) peuvent être considérées comme une population vivante.

Le niveau de vie est bas, avec un revenu annuel moyen des ménages d’environ 1500 QS (environ 200 $ ou 150EUR) par famille. L’approvisionnement en eau courante existe sporadiquement et l’alimentation électrique n’est fiable que pendant les mois d’été. La plupart des ménages n’ont pas de revêtement de sol ou d’équipement ménager utilisé dans le monde développé, tel que les fours à micro-ondes, les cuisinières, les grille-pain ou les machines à laver. Très particulier cependant, est que les réfrigérateurs, les téléviseurs et les radios sont très populaires parmi la population.

La population

Environ 95% de la population de la vallée est Q’eqchi Maya, l’un des plus grands groupes ethniques indigènes au Guatemala. Il y a environ 600 000 Q’eqchi au Guatemala, principalement dans la partie nord du pays à travers les départements d’Alta Verapaz, Izabal et Petén. Tout au long de l’histoire, les Q’eqchi ont été considérés comme un groupe pacifique ayant évité la guerre contre les conquistadors espagnols. Ils sont caractérisés comme étant traditionalistes, où les règles de religion, de culture, de communauté et de ménage sont transmises de génération en génération.

Historiquement, les indigènes du Guatemala ont été discriminés même s’ils représentent environ 60% de la population du pays. L’accès à l’éducation est souvent limité car ils vivent dans les zones rurales les plus pauvres du pays et de nombreux enfants doivent commencer à travailler dès leur plus jeune âge pour aider leur famille. Couplé avec le coût de l’éducation, de nombreuses familles ne sont pas en mesure de soutenir l’envoi de leurs enfants à l’école, ou doivent donner la priorité à quels enfants sont en mesure d’assister. Ainsi, les projets éducatifs de Li Ch’utam font vraiment une différence dans la vie de nos résidents de la communauté.

mayan mothers
workshop

Nos infrastructures

Li Ch’utam possède deux installations dans le village de Nueva Mercedes qui aident dans nos inteventions. Premièrement, notre pavillon des bénévoles héberge nos bénévoles. Il dispose de plusieurs chambres, d’une salle de bains, d’un salon et d’une cuisine entièrement équipée. À quelques minutes à pied de l’école, c’est un super endroit où séjourner en travaillant avec Li Ch’utam. Deuxièmement, en date du 7 avril 2018, notre centre de connaissances et d’informatique a été ouvert comme un centre de ressources communautaires. Nous avons maintenant notre propre espace pour accueillir des activités parascolaires et des cours informatiques et autres.

volunteerhouse
IT&knowledgecenter
IT center